1

Emploi accompagné : des aides pour sécuriser le recrutement

Dans le cadre de la crise sanitaire liée à la Covid, quelles sont les aides mises en place pour favoriser le recrutement de travailleurs handicapés ? Le plan France Relance en prévoit trois, dont le soutien à l’emploi accompagné.

Pour faire face à cette crise sanitaire sans précédent, le gouvernement a mis en place des aides exclusivement dédiées aux travailleurs en situation de handicap dans la cadre du plan France Relance. Au nombre de trois, cela concerne : la prime de 4 000 euros à l’embauche, le recrutement en alternance et l’emploi accompagné (articles complets en lien ci-dessous). Petite piqûre de rappel… Dans cet article (les deux autres en lien ci-dessous), focus sur l’emploi accompagné, auquel 15 millions d’euros de ce plan ont été consacrés.

Emploi accompagné, c’est quoi ?

Les plateformes labellisées « emploi accompagné » mettent à la disposition des employeurs un job coach pour accompagner et sécuriser le recrutement. Les spécificités de ce coup de pouce :

  • Accompagnement par un job coach externe qui fait le lien entre l’employeur, le collectif de travail et le collaborateur en situation de handicap.
  • Accompagnement sur le champ professionnel et psycho-social.
  • Suivi dans la durée, activable autant que de besoin (mécanisme de veille active).
  • Accompagnement personnalisé avec une intensité qui varie en fonction des besoins exprimés, tant par l’employeur que par le collaborateur en situation de handicap.
  • Accompagnement gratuit, pris en charge par l’Etat.

Quelles situations sont concernées ?

Cet accompagnement spécifique est mobilisé pour sécuriser durablement l’emploi de collaborateurs, du secteur privé comme public, qui rencontrent des difficultés particulières, qui s’inscrivent dans la durée, en lien direct avec leur handicap. L’emploi accompagné est particulièrement indiqué sur des situations de handicap difficiles à appréhender par un employeur comme les troubles psychiques, les troubles du spectre de l’autisme ou encore la déficience intellectuelle. L’intervention d’un expert externe permet à l’employeur de mieux comprendre les conséquences de ces handicaps afin d’adapter l’environnement et les conditions de travail.

Un exemple ?

Un collaborateur peut avoir des changements de comportement à l’occasion d’un nouveau traitement médicamenteux lié à son handicap psychique : l’intervention du job coach permettra d’expliquer la situation et de limiter l’impact sur l’activité professionnelle en proposant des solutions. Autre exemple : un collaborateur autiste peut avoir une sensibilité particulière à la lumière, donc adapter son environnement de travail limitera sa fatigabilité.

Comment bénéficier de cet accompagnement ?

Pour tout renseignement

  • Sur les aides du plan France Relance : 0 809 549 549 (service gratuit + prix appel).
  • Sur les aides de l’Agefiph : 0 800 11 10 09 (service et appel gratuit).

Handicap.fr