L’Europe se mobilise pour les entreprises inclusives

image_pdfimage_print

En France, le taux de chômage des personnes handicapées est deux fois plus élevé que le reste de la population. Même constat en Allemagne, en Espagne et bien d’autres pays d’Europe… Un facteur supplémentaire d’exclusion. Face à ce bilan alarmant, la Belgique, France, Allemagne et Espagne ont décidé, en 2017, de s’unir au sein de la Confédération européenne des entreprises inclusives (EuCIE, article en lien ci-dessous). Sa mission : combattre l’inactivité et favoriser l’emploi des personnes handicapées, notamment dans le milieu ordinaire. Leur « arme » : un financement Erasmus Plus qui leur permet de travailler sur un dispositif européen de formations. Ces dernières s’adresseront aux dirigeants et cadres d’entreprises et s’appuieront sur des répertoires de métiers élaborés au cours du projet.

Une majorité de travailleurs handicapés

Développer l’autonomie des personnes handicapées, c’est le thème de la 27ème journée internationale dédiée, qui aura lieu le 3 décembre 2018. Un souhait que partage EuCIE qui dévoilera, ce jour-là, à Bruxelles, ses actions à venir et son tout nouveau site internet. « Nous promouvons un modèle entrepreneurial mettant l’économie au service du social. La majorité (de 55 à 80 %) des salariés des entreprises que nous représentons sont en situation de handicap », assure-t-elle. Plusieurs dispositifs permettent de pallier « une capacité de travail réduite ou différente ». « Inclusif, équitable et durable, l’emploi en entreprise inclusive doit se développer », affirme l’EuCIE.

Une option qui profite à tous ?

Optimisation des dépenses de prestations sociales, retour sur investissement pour l’Etat, bien-être des salariés, intégration à la vie active et capacité d’avoir un emploi stable et adapté au handicap… Pour l’EuCIE, ce système jugé « vertueux » profite à tous : Etat, société et travailleurs. Ainsi, elle compte développer et promouvoir un droit universel européen pour les salariés qui y travaillent. Son leitmotiv : « Au-delà de l’apport financier, le travail est, pour beaucoup, essentiel à la sociabilisation et à la satisfaction d’un projet de vie ». Elle entend, in fine, faire partie intégrante de la stratégie européenne 2020-2030 en faveur des personnes en situation de handicap.

Handicap.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.